Education

Education positive

L’éducation positive … Dernière avancée de la parentalité ! Les principes sont, sur le papier, plutôt simples. Il suffit de faire rentrer dans notre fonctionnement la communication respectueuse,  accompagner avec bienveillance les émotions de nos tout petits, favoriser leur confiance et leur estime de soi et les orienter vers la grande route de l’autonomie. Tout ça saupoudré de grands sourires et d’amour et hoooooooooop nous voici au pays des bisounours !

 

Revenons à la réalité… Nos tout petits redeviennent ces petits êtres bouillonnants qui tiennent parfois, soyons honnêtes, plus de petits démons que de petits anges… L’éducation positive c’est :

  • Ne pas se mettre à hurler quand ta fille dessine pour la 5ème fois de la journée (et là je suis optimiste) sur la table alors que tu lui a sorti un joli sous-main pour éviter que ta table ne ressemble à un Picasso. Et bah non, il faut ouvrir la conversation, expliquer (encore et encore et encore !)
  • Ne pas menacer de la punition du siècle quand pour la 8ème fois de la nuit (tu as arrêté de compter à 3) la chair de ta chair te réveille sous un prétexte foireux avec en tête de gondole « j’ai envie de faire pipi » « j’ai soif » « j’ai perdu mon doudou » « ma veilleuse s’est éteinte » « j’ai encore envie de faire pipi » « je veux un câlin » « un dernier bisou » (liste non exhaustive ) . Oui la punition n’est pas une solution, comprendre les émotions et le besoin de réassuarance qui se cache en dessous c’est mieux mais… heu ??? dormir c’est bien aussi bordel !

 

Si il faut revenir à la réalité de ce que sont nos enfants il faut également redescendre sur terre avec nos idéaux parentaux. Et oui, nos enfants ne faisant parti d’aucune race canine, les dresser s’avère donc impossible. On connait tous cette famille idéale avec ces enfants parfaits qui nous font rentrer dans une profonde culpabilité sur fond de « je suis une mauvaise mère/père »

Alors que peut-être que finalement la base de l’éducation positive n’est pas seulement la bienveillance vis-à-vis de nos enfants mais aussi la bienveillance envers nous-mêmes. A l’instar de nos enfants, nous ne pouvons pas être parfaits tout le temps. Nous pouvons tendre vers le mieux tout en étant conscient qu’aujourd’hui ne ressemblera pas a demain et que, oui, il y a des jours où la fatigue, les problèmes, le stress nous feront réagir de manière disproportionnée. Et pour autant savoir expliquer nos émotions à nos enfants c’est aussi leur apprendre à comprendre les leurs. Savoir accepter de ne pas être tout le temps parfaits c’est finalement aider nos enfants à accepter l’échec, et construire une parentalité positive.

 

You may also like...

3 Comments

  1. Je suis tombée sur cet article là sur l’éducation positive, que je trouve très bien fait.

    https://www.lexpress.fr/styles/enfant/les-limites-de-l-education-positive_2009074.html

    1. Les Co'Mères says:

      Merci Emilie ! J’avais lu cet article en effet, qui a suscité beaucoup de réaction sur les réseaux sociaux. Pour ma part je pense qu’il dénonce l’extrême de l’éducation positive, à savoir ce mythe de perfection, de calme et de zénitude perpétuels, qui semble en effet irréalisable au quotidien… Nous pensons qu’il faut essayer, au maximum de nos possibilités (selon les jours, on n’a pas la même patience) de communiquer avec le moins d’agressivité possible et de laisser à l’enfant un champ d’expression… Et la bienveillance signifie aussi de ne pas s’accabler de reproches : nous ne sommes pas parfait, nos enfants non plus. Il nous semble que la culpabilisation des parents face à leurs réactions du quotidien est le contraire même de l’éducation bienveillante !!!

  2. C est exacrement ça!
    Le concept de l’education positive est tres bien! Mais impossible a faire parfaitement si on lit les bouquins..
    Resultat on se culpabilise…

    Apres y a aussi des concepts de l education positive pour lesquels je suis totalement contre. Par exemple le fait de ne pas demander aux enfants qu ils nous obéissent… ils seront confrontés a des règles toute leur vie…
    Il est selon moi important qu ils en aient des le debut et qu’ ils obeissent à ces regles :p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *