Grossesse

Devenir parents…

Pour certains d’entre nous, devenir parent est un processus long, choisi, réfléchi. Pour d’autres c’est une surprise, un évènement inattendu.

Pour tous, c’est un changement de vie.

Il y a un avant et un après.

Aussi préparé que l’on pense être, rien ne nous permet d’imaginer ce raz-de-marée qui va nous tomber sur le coin du nez. Un raz-de-marée d’amour, de fatigue, d’émotions, de partage, de découragement, de fou rires, de colère, bref, de bonheur.

On SAIT que l’arrivée du bébé est bouleversante.

Mais personne, personne, ne réalise vraiment que le premier enfant change TOUT. Il change ton rapport à la vie (chouette), au travail (tant mieux), au couple (on s’accroche), à l’hygiène (tout est relatif), au sommeil (on ne s’y fait toujours pas !), à la famille…

Partant du principe que depuis plusieurs millénaires il est naturel et dans l’ordre des choses que l’Homme (avec un grand H) passe du statut d’adulte à celui de parent, on imagine qu’instinctivement nous deviendrons parent. Alors oui, nous prenons conscience de notre parentalité future dès le test de grossesse, mais  réalisons nous vraiment l’énormité du bouleversement ? Passer de vivre pour soi et avec notre conjoint à vivre prioritairement pour quelqu’un d’autre, entièrement dépendant de soi ?

Devenir parent, c’est la plus belle aventure d’une vie. Mais c’est un bouleversement majeur, qui nécessite un ajustement.

Oui c’est beau d’avoir des enfants… Mais pas que ! L’idée de ce blog est aussi venu de cette difficulté à échanger – sans culpabilité ni jugement – sur les moments parfois difficiles que nous rencontrons dans la parentalité. Il y a un espèce de tabou à aborder la fatigue, l’angoisse, le ras-le-bol, le découragement que l’on ressent parfois. Nous voulions donc aborder la parentalité dans son ensemble : les fous rires, les câlins, la fierté mais aussi la colère, les nuits blanches et la sensation d’être démunis.

Parce qu’être parents, c’est tout ça ! Et parce que oui nous avons tous, par moments, envie de balancer nos enfants par la fenêtre (mais que du 1er étage hein!) et de partir loin, très loin.

Alors pourquoi pas en rire?!

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *